Le CANT : certificat d'aptitudes naturelles sur troupeaux

En France, les chiens de berger doivent passer le CANT au choix sur troupeaux de 15 à 20 brebis ou de 8 à 10 génisses. Le règlement est en cours de modification. Pour un supplément d'informations et l'agende rendez-vous sur cun-troupeau.fr  Reglement CANTReglement CANT (81.04 Ko)

Le Certificat d'Aptitudes Naturelles Troupeaux est un test simple d'aptitudes naturelles permettant de juger les aptitudes innées, propres à chaque race, et en particulier  les aptitudes au travail sur troupeaux pour les races qui y sont destinées.

Il met en évidence les qualités physiques et caractérielles que nous recherchons, ainsi ques les aptitudes "bergères" et les défauts que nous considérons comme rédhibitoires ; il permet de sélectionner des animaux aux apritudes naturelles certaines afin de les utiliser comme reproducteurs.

Le C.A.N.T est réservé aux chiens de berger et de bouvier, âgés de six à dix huit mois.

Le test est réservé aux chiens de pure race inscrits ou inscriptibles à un des Livres d'Origines reconnus par la F.C.I.

Ne sont pas admis : les chiens atteints de cryptorchidie, méchants ou dangereux, malades, en mauvais état ou dont les propriétaires sont disqualifiés ou qui appartiennent à un club non reconnu par la S.C.C. Les femelles en lice peuvent participer, mais elles seront tenues à l'écart pendant toute la durée des épreuves et ne passeront qu'en fin de journée.

Conditions générales :
Ne peuvent se présenter au CAN'T que les chiens de race pure,
Un chien ayant précédemment subi avec succès, entre six et dix huit mois, le CAN'T, sur Ovins ou sur Bovins, ne peut être admis à une nouvelle présentation.

Présentation

-du candidat

A l'appel de son nom, le candidat, accompagné de son chien, tenu en laisse, s'approche du Juge.
Sur un signe de celui-ci, il fixe son chien dans la position de son choix et se présente au Juge.
La présentation, faite de vive voix devra mentionner le nom du propriétaire, le nom du chien, sa race, son sexe, son âge et éventuellement le numéro de son carnet de travail.
Afin de situer le cadre habituel de vie du chien présenté, le candidat devra répondre clairement aux questions, posées par le juge, concernant l'environnement, l'éducation et éventuellement les disciplines de travail pratiquées.

-de l'épreuve

Sous la direction du juge, le candidat, accompagné de son chien, tenu en laisse, se dirige vers le parc où sont enfermées les brebis ou les génisses et en fait le tour, en encourageant éventuellement son chien à s'y intéresser.
Sur indication du juge, le candidat et son chien rejoignent le point de départ de l'épreuve, situé à une cinquantaine de mètres du parc.
Au signal donné par le juge, le candidat doit détacher son chien et, sans plus le commander, se diriger, d'un pas lent vers l'enclos où sont parqués les animaux; c'est à partir de cet instant que le juge apprécie les Aptitudes Bergères du chien présenté.

Epreuves

Le Certificat d'Aptitudes Naturelles sur Troupeaux se divise en deux parties :

1. les aptitudes naturelles
2. les aptitudes bergères

Il peut se passer aussi bien sur ovins que sur bovins; il appartient aux clubs de races de reconnaître l'un ou (et) l'autre comme ayant valeur de test comptant pour la cotation des géniteurs.

Les aptitudes naturelles

Les aptitudes physiques sont décelées par un examen morphologique simple du chien : construction, musculature complété par un parcours permettant de juger l'endurance à l'effort : course à allures soutenues, avec sauts d'obstacles bas (50cm maximum).

L'aptitude à l'obéissance est appréciée pendant le parcours, avec ou sans laisse, l'absence du maîte et le rappel; une certaine tolérance est admise.

La sociabilité vis à vis de l'homme ou des autres chiens fait l'objet d'un examen attentif.

Le chien arrive, tenu en laisse et est présenté à un commissaire chargé d'en vérifier le numéro de tatouage.
Le juge observe le comportement du chien dès son arrivée.
Cette vérification effectuée, le conducteur se déplace avec son chien tenu en laisse, en direction du juge venant au devant d'eux.
Pendant une conversatiion, le juge porte un intérêt particulier au chien en recherchant un contact avec lui pour apprécier sa sociabilité, son équilibre
et toute absence de crainte ou d'agressivité vis à vis de l'homme.

Nuance doit être faite entre la méfiance qui est normale, la crainte ou la peur qu'il convient de pénaliser et l'agressivité qui est un motif de disqualification.
Les examinateurs, le conducteur et le chien effectuent ensemble un parcours.
Puis le chien est détaché et, accompagné de son maître, ils se dirigent vers un groupe de personnes ayant des attitudes naturelles et tenant elles-mêmes un ou deux autres chiens (dont l'absence d'agressivité aura préalablement été vérifiée) pour juger le comportement du chien examiné, en face de congénères :
aucune agressivité ne doit être tolérée pendant que le maître et son chien évoluent dans ce groupe.

Les attitudes du chien face à un événement insolite (à l'exclusion de coup de feu), sont vues de la manière suivante :
Chute d'objet, bruits divers : le maître met son chien au couché à quatre ou cinq mètres d'un groupe de personnes qu'il rejoint. Un des membres de ce groupe, sans aucune menace ni provocation, laisse tomber un bâton ou une canne, afin de voir la réaction du chien : indifférence, surprise, agressivité, peur, fuite...

Les aptitudes bergères

Avant de rejoindre le point de départ du contrôle des aptitudes bergères, le candidat est invité à conduire son chien, en laisse, en direction du parc de contention et à en faire le tour.
Cette approche permet au maître de faire découvrir les animaux à son chien, de le mettre en leur présence, de l'encourager, de le motiver, de l'intéresser au troupeau...
Dès cet instant, ses réactions informent déjà le juge sur son comportement.

Intérêt au troupeau :
le chien, tenu en laisse, est conduit au point de départ de l'épreuve, situé à une cinquantaine de mètres et il est détaché; l'appréciation sera fonction de la distance à laquelle, sans commandement, il manifeste un "intérêt" pour le troupeau.


Approche du troupeau :
après autorisation du juge, le maître se dirige, d'un pas lent, vers le parc où sont contenus les animaux sans donner aucun commandement à son chien.
Son comportement est jugé par rapport à l'intérêt qu'il porte ou ne porte pas aux animaux pendant son approche et à ses réactions quand il en est à proximité : intéressement, indifférence, jeu, peur, fuite, agressivité...

Contact avec le troupeau :
si le chien passe avec succès "l'approche du troupeau", il peut alors être mis en contact avec lui à l'intérieur de l'enclos, d'abord tenu au cordeau, par son maître, puis éventuellement en liberté pour juger de son courage, de son pouvoir de prise de possession.
Pendant cette épreuve, le juge peut, s'il le juge nécessaire, faire bouger les animaux, afin de déclencher une réaction du chien.
Au premier signe d'agressivité ou de peur panique du chien, l'épreuve est interrompue; dans le cas de peur, le maître est autorisé à rassurer son chien avant de sortir.

Commentaires

Les réactions du chien aux stimulations prévues dans ces épreuves étant le résultat, d'une part de sa vie instinctive, d'autre part de ses possibilités d'adaptation et donc de ses conditions d'élevage et de son éducation, les appréciations portées doivent tenir compte :

- de l'âge :
les aptitudes naturelles existent sans apprentissage préalable et font partie du patrimoine héréditaire du chien au même titre que les caractères morphologiques. Les réactions du chien aux stimulations prévues dans ces épreuves sont le résultat, d'une part de sa vie instinctive, d'autre part de ses possibilités d'adaptation, donc de ses conditions d'élevage, de son éducation et de son âge.
La période comprise entre six et dix-huit mois semble convenir; le chiot est sorti de sa prime jeunesse et n'aura pas encore été trop perturbé par l'expérience de la vie.
On peut penser qu'avant dix-huit mois, le dressage éventuel n'influencera pas beaucoup les résultats et n'aura, de toute façon, pas eu le temps d'inhiber les réactions naturelles au profit de celles acquises.

- du sexe :
bien que cela ne soit pas une règle absolue, le caractère des mâles est souvent plus affirmé et plus ferme que celui des femelles et il faudra différencier la méfiance de la crainte, la fermeté de l'agressivité.

- de son environnement :
ses expérieces vécues, en famille ou en chenil, seul ou avec d'autres chiens, en ville ou à la campagne, au contact d'un troupeau ou non, peuvent avoir favorisé l'expression de ses aptitudes naturelles ou au contraire les avoir inhibées.

Qualificatifs

La difficulté d'appréciation réside dans la découverte du potentiel héréditaire du sujet examiné et c'est la connaissance de ce potentiel héréditaire qui guidera la "Sélection des Reproducteurs".

Suivant le comportement du chien pendant les différentes épreuves, il peut être déclaré :

- Apte, et se voir attribuer le Certificat d'Aptitudes Naturelles sur Troupeaux si, au moment de l'examen, il a su, d'instinct, rechercher et prendre possession du troupeau, s'y imposer, sans manifester de crainte ni d'agressivité;

- Ajourné, si il ne manifeste pas ou peu d'intérêt pour le troupeau, si son jeune âge le prédispose plus aux jeux qu'à l'envie d'approcher la troupe;

- Inapte, si lors de l'examen les réactions du chien aux stimulations de ces épreuves ont fait apparaître un tempérament ne correspondant pas à celui d'un chien de travail sur troupeaux.

Pour un chien qui n'est pas retenu, cela ve veut pas forcément dire qu'il ne sera pas utilisable au travail sur troupeaux mais, que le jour de l'examen, son comportement n'a pas permis de mettre en évidence les qualités naturelles certaines recherchées; par contre il est possible qu'il se déclare plus tardivement ou que par une formation spécialisée il remplisse correctement sa fonction de berger.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

1. ecopaturage (site web) 02/12/2012

Bonsoir,

Nous ne sommes pas les organisateurs à l'extérieur de notre centre. Je ne peux donc vous dire si nous ferons un stage dans le Luxembourg. Inscrivez-vous à notre newsletter ; j'y annonce nos activités.
Beaucoup de plaisir avec votre chien
Nadia

2. Adeline 29/11/2012

Bonjour ,

J'ai fait une recherche pour mon chien qui est donc un Border collie non LOOF qui va avoir 1 an le 10 décembre, ses parents travaillent dans une ferme avec des bovins et mon chien a un fort instinct et depuis juillet je cherche donc une personne qui fait des stages de troupeaux de moutons dans les alentour de chez moi en France près de la frontière Belge et Luxembourg malheureusement je ne trouve pas jusqu'à ce que je voie sur votre site à Musson près de Virton qu'il devait y avoir un stage.
Avez-vous l'intention de faire un autre stage à Musson ?

3. ecopaturage (site web) 29/11/2012

Bonjour,

Comme je l'ai déjà écrit :
Nous ne travaillons pas avec les Bergers belges, seulement avec les chiens rassembleurs (qui contournent le troupeau) et qui ont naturellement peu de mordant.

Bien à vous
Nadia

4. Brixhe Yvette (site web) 29/11/2012

Bonjour.
J'ai dans mon élevage 3 jeunes chiens, 2 femelles Tervueren (l'une de 11 semaines, l'autre de 4 mois) et un Groenendael de 7 mois 1/2.
J'aurais voulu les entrainer au travail du troupeau s'ils en ont les aptitudes. A voir ...
Est-ce possible au sein de votre club ? Mon but serait de passer le cant à la Nationale d'élevage en France. Habitant à Chevron (Aywaille), je n'ai trouvé qu'une référence à ce sujet et c 'est du côté de Dinant. Donc pour les trajets .... pas top.
Merci d'avance.

Y. Brixhe

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×